From Inside - Sicilia, Vie di Gibellina

2007
Année de création : 2007

Thierry De Mey invite la chorégraphe Manuela Rastaldi à proposer le cadre dramaturgique d'une chorégraphie pour un sextuor de danseurs, évoluant dans le dédale des rues désertes de l’œuvre monumentale d'Alberto Burri.

 
close

From Inside

From Inside

THIERRY DE MEY

Dispositif interactif de projection / 2007

Frankfurt, Thematic Variations - William Forsythe
Kinshasa, ville en mouvement
Sicilia, Vie di Gibellina - Manuela Rastaldi

Depuis longtemps, le compositeur et cinéaste Thierry De Mey voulait approcher le vieux rêve de la danse perçue depuis l'espace dansé. Celui qui, dès les années '80 entreprit d'ausculter la frontière ténue entre geste chorégraphique et geste musical, franchit en 2004 une étape décisive avec Light Music, dispositif interactif dans lequel un interprète génère des séquences musicales à l'aide de capteurs de mouvement. De Mey élargit alors le concept à celui d'une installation vidéo : ce sera From Inside. Plongé dans le noir, le spectateur évolue au gré de ses impulsions dans trois univers de danse géographiquement et stylistiquement distincts filmés par De Mey : celui de la complexité mathématique de William Forsythe, celui du geste « vrai», capté dans les rues de Kinshasa ou encore celui résolument narratif de Manuela Rastaldi dans les travées du mausolée de Gibellina…

Conception, réalisation films et musique originale Thierry De Mey Ingénierie, conception et réalisation du dispositif Christophe Lebreton (Grame) Montage films Boris Van der Avoort et Isabelle Boyer Direction technique Gianni Brecco Production déléguée Vincent Thirion Responsable production Katia Lerouge Chargée de production films Ludovica Riccardi Technicien installation Maurizio Pipitone et Frédéric Barbier Assistant informatique Max Bruckert (Grame) Etalonnage (studio Puzzle Editing) Thomas Boussioulx, Benoît Delval, Aliocha Van der Avoort Bruitage (studio Dame Blanche) Philippe Van Leer Mixage (studio Aléa Jacta) Emmanuel de Boissieu Mixage (studio Accoustic recordings) Bastien Gilson
Assistance son et vidéo en studio Mathilde Billaud (Grame), Didier Minne - Production Charleroi Danses Co-production Grame - centre national de création musicale à Lyon / Palais des Beaux-Arts à Bruxelles / MusikTriennale Köln / The Forsythe Company
En partenariat avec MK2TV En collaboration avec l'A.M.I. - Centre National de Développement pour les Musiques Actuelles de Marseille / Les Percussions Claviers de Lyon / le manège.Mons-CECN-technocité Avec le soutien du Ministère de la Communauté française / de la Communauté française Wallonie-Bruxelles (CGRI) / Ambassade de France en Belgique / YAMBI ! Congo Wallonie-Bruxelles 2007 / Centre Wallonie-Bruxelles à Kinshasa / programme D.A.N.C.E. Remerciements Raphaël Aggery, Sylvie Aubelle, Tarquin Billiet, Henri-Charles Caget, Emmanuelle Choin, Paul Delvaux, Fanny Dreher, Gilles Dumoulin, Sandra Duquesnoy, Valentin Evalavala, Vera Firmbach, Jean Geoffroy, Patrick Giraudo, James Giroudon, Erik Gobin, Marie Hellin, Freddy Jacquet, Junior, Pascal Keiser, Kenz, Marc Kohen, Gérard Lecointe, Rudi Maerten, Espace Masolo : Hubert et Mamy Claudine, Julie Mboko, Henri José Ndongala, Bruna Rastaldi, Ferdinand Richard, Lenka Sillnerova, stagiaires du programme D.A.N.C.E., Emmanuel Van Melkebeke
-
Création Biennale Charleroi Danses 2007

En savoir plus

www.charleroi-danses.be

Dernière mise à jour : novembre 2012

De Mey, Thierry

Thierry De Mey, né en 1956, est compositeur et réalisateur de films. L'intuition du mouvement guide l'ensemble de son travail, lui permettant d'aborder et d'intégrer différentes disciplines. Le postulat préalable à son écriture musicale et filmique veut que le rythme soit vécu dans le(s) corps et qu'il soit révélateur du sens musical pour l'auteur, l'interprète et le public.
Il a développé un système d'écriture musicale du mouvement, à l'œuvre dans certaines de ses pièces où les aspects visuels et chorégraphiques sont d'importance égale au geste producteur de son : "Musique de tables" (1987), "Silence must be !" (2002), "Light Music" créé à la Biennale Musiques en scène de Lyon en 2004.

Une grande partie de sa production musicale est destinée à la danse et au cinéma. Pour les chorégraphes Anne Teresa De Keersmaeker, Wim Vandekeybus et sa sœur Michèle Anne De Mey, il fut souvent bien plus qu'un compositeur, mais aussi un précieux collaborateur dans l'invention de « stratégies formelles » ? pour reprendre une expression qui lui est chère. Ses principales réalisations et compositions sont "Rosas danst Rosas", "Amor constante", "April me, Kinok" (chorégraphies A. T. De Keersmaeker) ; "What the body does not remember" et "Les porteuses de mauvaises nouvelles", "Le poids de la main" (chorégraphies de W. Vandekeybus), "Dantons Töd" (dir. Bob Wilson), "Musique de tables", "Frisking" pour percussions, un quatuor à cordes, "Counter Phrases", etc.

Il a participé à la fondation de Maximalist ! et de l'ensemble Ictus qui a créé plusieurs de ses pièces (dir : G. E. Octors). Sa musique a été interprétée par de grands ensembles tels que le Quatuor Arditti, le Hilliard ensemble, le London Sinfonietta, l'Ensemble Modern, le musikFabrik et l'Orchestre Symphonique de Lille. Les installations de Thierry De Mey où interagissent musique, danse, vidéo et processus interactifs ont été présentées dans des manifestations telles que les biennales de Venise, de Lyon et en de nombreux musées. Son travail a été récompensé de prix nationaux et internationaux (Bessie Awards, Eve du Spectacle, Forum des compositeurs de l'Unesco, FIPA…). Le film/installation "Deep in the woods" (2002-2004) réunit plus de 70 danseurs/chorégraphes. Pour le film "Counter Phrases" (2003-2004), 9 compositeurs répondent à son invitation danse/film : S. Reich, F. Romitelli, M. Lindberg, T. Hosokawa, G. Aperghis, J. Harvey, L. Francesconi, R. De Raaf et S. Van Eycken. En 2003, le processus de travail avec A. T. De Keersmaeker sur " a fait l'objet d'un documentaire "Corps accord" produit par Arte, qui a par ailleurs diffusé et coproduit la plupart de ses films.

En 2006, il a réalisé une installation d'après le conte de Perrault, "Barbe Bleue", et un film, "One Flat Thing reproduced" sur la chorégraphie de William Forsythe, diffusé sur Arte. En 2007, pour la Biennale de Charleroi Danses, il crée "From Insid"e, une installation interactive en forme de triptyque. A l'occasion de la Biennale 09 Charleroi Danses, il crée "Equi Voci", polyptique de films de danse accompagné d'un orchestre comprenant entre autres "Prélude à la mer", film basé sur l'une des plus belles chorégraphies d'Anne Teresa De Keersmaeker qu'il a tourné en Mer d'Aral en octobre 2009. Son dernier film en date, "La Valse", chorégraphiée par Thomas Hauert et ZOO, vient compléter et clore ce projet. Enfin, sa nouvelle installation "Rémanences", réalisée grâce à un procédé de captation par caméra thermique est créée en mars 2010 en Belgique et en France aux festivals VIA et EXIT.

Thierry De Mey est aujourd'hui artiste associé à Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Sa prochaine création, "Taxinomie du geste" (titre provisoire), est attendue pour novembre 2013 à l'occasion de la prochaine Biennale de Charleroi Danses.

En savoir plus

www.charleroi-danses.be

Dernière mise à jour : novembre 2012

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Institution de référence sur le plan international, Charleroi Danses est dirigé depuis 2006 par Vincent Thirion, intendant général et directeur artistique et compte 3 artistes associés qui aux côtés de ce dernier, contribuent à forger les orientations et la politique artistique du Centre : les chorégraphes Michèle Anne De Mey et Pierre Droulers et le compositeur et réalisateur de films de danse Thierry De Mey.

Voir la collection