Themas

Le corps et les conflits

« Je vais maintenant danser la guerre » Quand le danseur et chorégraphe russe Vaslav Nijinski prononce cette phrase sur la scène de l'Hôtel Suvretta à Saint-Moritz, le soir du 19 janvier 1919, le public, rassemblé pour un gala au bénéfice de la Croix Rouge, est médusé. Celui du théâtre des Champs Elysées l'a été tout autant le 29 mai 1913 lors de la Première du Sacre du Printemps du même Vaslav Nijinski, sur une musique composée par Igor Stravinski.