Apprendre & Comprendre

Apprendre & Comprendre

L’espace Apprendre & Comprendre regroupe le contenu éditorialisé et les outils indispensables pour mieux comprendre le monde de la danse

 

Féminin / Masculin

Il existe des danses d’hommes et des danses de femmes ; des gestuelles, des pas et des attitudes qui concernent davantage les uns que les autres. Il en est aussi d’autres où tous deux se rejoignent et suggèrent, par d’infinis corps à corps, la relation qui les unit depuis la nuit des temps. Les normes sociales, les valeurs et idéaux attachés au mouvement régissent bien souvent la répartition des rôles. C’est bien de cet aspect identitaire dont la danse est le reflet. Ce Thema est là pour en rendre compte.

Le butô

On a souvent écrit et on a souvent dit que le Ankoku Butô - "danse des ténèbres" ou littéralement "mouvements compulsifs dans l'obscurité" - avait fleuri sur les cendres d’Hiroshima et de Nagasaki. Une chose est certaine : le Japon doit à la fois tourner la page et conserver la mémoire de ces centaines de milliers de morts ensevelis sous les gravats des deux villes martyrs. C’est bien d’obscurité dont il est question dans le Butô et le terme ankoku est là pour nous le rappeler.

Le corps et les conflits

« Je vais maintenant danser la guerre » Quand le danseur et chorégraphe russe Vaslav Nijinski prononce cette phrase sur la scène de l'Hôtel Suvretta à Saint-Moritz, le soir du 19 janvier 1919, le public, rassemblé pour un gala au bénéfice de la Croix Rouge, est médusé. Celui du théâtre des Champs Elysées l'a été tout autant le 29 mai 1913 lors de la Première du Sacre du Printemps du même Vaslav Nijinski, sur une musique composée par Igor Stravinski.

Danse et arts plastiques

La danse et les arts plastiques ont souvent été source d'inspiration l'un pour l'autre et ils se sont influencés mutuellement. Ce théma ne peut aborder toutes les formes de leurs relations ; il tente seulement de montrer l'importance de la création plastique dans certaines chorégraphies.